UNDER THE PATRONAGE OF HIS MAJESTY KING MOHAMMED VI
FacebookTwitterInstagram
  • French
  • English
THE ORIGINAL
UNDER THE PATRONAGE OF HIS MAJESTY KING MOHAMMED VI

TEMPLATE AUTOUR DU RALLYE

PALAIS NIKAÏA, NICE
Around the rally

L’équipage 161 (Andréa BEEL / Noémie JANNAU - Volkswagen Véhicules Utilitaires) va participer pour la première fois au Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc. Les deux femmes travaillent pour Volkswagen dans le domaine de la banque. La marque, qui envoie des équipages depuis 4 ans, réunit trois équipages sur cette 29ème édition. Parmi eux, Kattel, elle est responsable de secteur à Marseille et Audrey, conseillère clientèle en Picardie.

Sélectionnées par leur employeur

A 34 et 41 ans, Audrey et Kattel ont eu la chance d’être sélectionnées par leur employeur Volkswagen au travers d’une cession sportive à Avignon organisée fin novembre de 8h à 1h du matin, par Maïenga, l’organisateur du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc : « il s’agissait d’abord d’une course d’orientation en équipe puis, le lendemain matin, à 6h il y avait un échauffement avant une course individuelle et tout un tas d’épreuves sportives comme le fait de porter des pneus, des tests de navigation puis cette cession s’est terminée par une course à pied basée sur l’orientation et sur la vitesse dans Villeneuve-lès-Avignon.» Quinze jours plus tard, les deux femmes apprennent qu’elles feront partie d’un équipage Volkswagen parmi les 17 salariées pré-sélectionnées à Avignon.

Une première rencontre fin janvier

Dès qu’elles apprennent  leur participation à l’aventure, les futures Gazelles commencent à échanger et à s’envoyer des messages, la distance ne leur permettant pas encore de se voir. Puis vient la vraie première rencontre physique fin janvier durant le stage de navigation à Avignon durant deux jours. « On a dormi dans la même chambre pour s’immerger et mettre les pieds dans le plat, le feeling est bien passé, on papote bien. » Pendant deux jours, elles découvrent aussi la topographie et mettent en situation des points à reporter sur la carte. Elles rencontrent également les autres futures Gazelles.

Compatibilité totale au stage de pilotage

Puis, l’entente se prolonge lors du stage de pilotage dans l’Oise où elles conduisent leur futur voiture : « c’était en hiver on a appris à conduire sur du sable et sur du terrain glissant et c’est là qu’on a vu qu’on était vraiment compatibles de par l’écoute et surtout parce qu’on s’est très vite fait confiances et puis on a fait un truc rigolo : une conduite à l’aveugle où c’est le copilote qui guide le pilote qui a les yeux bandés dans des descentes et des montées et on s’est franchement bien marrées. » Après cette expérience, elles ont décidé d’être toutes les deux conductrices : « on va se partager les taches et sur place on verra si l’une d’entre nous a plus d’affinités avec la conduite, on verra au prologue comment ça se passe. »

Objectif : se faire plaisir

Si Karrel a décidé de se lancer dans cette aventure, c’est pour relever un défi et chercher le dépassement de soi avec pour objectif de franchir la ligne d’arrivée et de rentrer en bonne santé. « Tout le monde dit que ça change la  vie d’une femme et donc on vient voir si c’est vrai. » Audrey, elle aussi veut se lancer un nouveau challenge « prendre du temps pour nous, se faire plaisir, nous rendre fière et rendre fière notre famille. » A l’issue des vérifications du vendredi 15 mars, les deux Gazelles n’ont pas d’appréhensions particulières « on se rendra compte sur place mais pour le moment, on n’a pas eu le temps d’y penser, on imaginait que la remise des gilets nous ferait pleurer mais non, il y a eu de la fierté mais pas de pleurs.» Pour le moment…

2020-02-28T16:26:57+01:00

PARTNERS